Quelles vérifications faire avant d’acheter une voiture d’occasion ?

Acheter une voiture d’occasion s’avère une excellente alternative pour faire des économies. Ce marché est très vaste et il existe un grand nombre d’offres. Vous pouvez y trouver des véhicules en très bon état. Toutefois, certains revendeurs proposent aussi des voitures qui présentent des défaillances aussi bien techniques qu’administratives. Avant d’acheter, que faut-il vérifier à l’avance ?

Cession de véhicule : carte grise et autres papiers à jour

Avant la cession d’un véhicule, la loi impose au propriétaire de fournir des documents à jour au futur acheteur. Cette étape est cruciale pour effectuer les démarches indispensables pour l’immatriculation de la voiture à votre nom. Pensez notamment à vérifier les points suivants :

La voiture est au nom du vendeur

La réglementation en matière de vente de voiture d’occasion impose au propriétaire qu’il fournisse des papiers du véhicule à son nom. Pour vous en assurer, vous pouvez demander à voir le certificat d’immatriculation afin de voir si son nom et son prénom y figurent. Ces informations sont clairement indiquées sur la partie C1. Cependant, cela ne suffit pas. Dans certains cas, un véhicule peut être détenu en copropriété. Les noms sont indiqués sur la partie C4 et la signature de chacun y est apposée. S’il n’y a qu’un seul détenteur, la carte ne comportera qu’une seule signature.

La vérification d'une voiture d'occasion avant de l'acheter

L’adresse exacte doit figurer sur le certificat d’immatriculation

Au moment de la vente de la voiture, l’adresse à jour du propriétaire doit figurer sur le certificat d’immatriculation, appelé également carte grise. En effet, céder un véhicule avec une adresse qui n’est pas à jour constitue une infraction. Celle-ci servira à le retrouver plus facilement en cas de problème.

Les papiers à jour facilitent également les procédures de cession du véhicule. Ce type de service se fait désormais en ligne par le biais d’un site certifié, comme Portail Carte Grise, dédié à la dématérialisation des démarches administratives en matière de certificat d’immatriculation. Ce type de plateformes permet d’accélérer les démarches et d’obtenir une validation de la préfecture en 24 heures. S’il s’agit d’une voiture importée, il faudra que vous demandiez un CPI WW.

Les étapes à suivre sont simples et passent par un formulaire de déclaration numérique. Il suffit de remplir les données concernant le véhicule comme la plaque d’immatriculation, l’heure et la date de la vente. Par la suite, les parties réservées aux informations sur l’acheteur et le vendeur doivent être renseignées. Une fois que tous les champs requis sont remplis, l’étape finale est la validation. Un simple mandat se révèle nécessaire pour céder le droit de traiter le dossier par l’agence intermédiaire.

Un contrôle technique à jour

Un contrôle technique à jour est la garantie que le vendeur est sérieux. Le propriétaire doit réaliser un contrôle technique au maximum 6 mois avant la vente. Vous obtenez ainsi l’assurance que le véhicule ne présente pas de défaillances. Si une contre-visite a été imposée à cause d’un défaut, il est impératif de s’assurer que celle-ci a été réalisée et qu’un avis favorable y est mentionné. Si celle-ci n’a pas été faite, cela est une preuve concrète que le véhicule n’est pas en bon état. Il serait peut-être plus sage d’annuler l’achat et de reprendre vos recherches.

D’autres informations supplémentaires peuvent vous être utiles pour des cas plus complexes.

Pourquoi obtenir ces informations avant d’acheter un véhicule ?

Une fois que l’achat a été conclu, vous devez par la suite solliciter un certificat d’immatriculation à votre nom. Vous devez disposer de la carte grise du vendeur indiquant tous les détails le concernant, y compris sa signature. Si ces documents présentent des irrégularités, vous serez confronté à des difficultés. Il en est de même pour le document attestant du contrôle technique. Si celui-ci n’est plus valide au moment où vous faites la demande de votre certificat, vous serez contraint de réaliser un nouveau contrôle. Les frais seront alors à votre charge.

Constater l’état de la voiture

Bien que le procès-verbal du contrôle technique apporte des données clés, une vérification sur place permet de constater l’état réel de la voiture. Voici les points à examiner :

Les pneus

Les pneus contribuent grandement à avoir une bonne tenue de route et donc à éviter des accidents potentiels. Quels sont les risques encourus si les pneus sont en mauvais état ?

  • Un éclatement en cours de conduite entraîne une perte de contrôle.
  • Une mauvaise adhérence causée par des rainures peu profondes provoque un dérapage.

Le Code de la route est très précis à ce sujet. Les pneus doivent présenter au minimum des rainures de 1,6 mm. Lors de la vérification, il faut s’assurer aussi que les pneus :

  • Ne présentent aucune partie bombée.
  • Ne comportent aucune coupure.
  • Que la toile ne soit pas visible ni au fond ni à la surface.

Ces détails sont les principaux éléments qui vous permettront de définir le degré d’usure des pneus.

Les freins

À chaque fois que le conducteur freine, les éléments du dispositif s’usent. Le système de freinage est constitué des plaquettes et des disques. Les frottements indispensables pour ralentir s’opèrent en grande partie grâce aux disques. Ils tournent en même temps avec les plaquettes et s’y frottent. Les défaillances des freins engendrent souvent les accidents les plus graves.

Vous avez ainsi intérêt à inspecter cette partie pour ne pas subir de dommages matériels et humains lourds. Un propriétaire soucieux de son véhicule inspecte ses freins au moins tous les 10 000 km. En ce qui concerne les plaquettes, leur épaisseur ne doit pas mesurer moins de 2 mm. Si elles ont une hauteur inférieure à cette valeur, le risque de dysfonctionnement est très élevé.

La vidange

Le moteur fonctionne correctement lorsque la vidange est effectuée régulièrement. Le carnet d’entretien indique précisément si elle a été faite dans les temps. Au fil des kilomètres, l’huile se dégrade, pourtant plusieurs éléments du moteur dépendent de sa qualité comme les soupapes, les pistons ou encore le vilebrequin. Le filtre à huile en apporte la preuve.

La vidange est un procédé qui ne vise pas seulement à remplacer l’huile, mais également à remplacer différents filtres. L’état du filtre à huile et la quantité de particules qui s’y accumulent témoignent de cette régularité.

Author: Jonathan

Passionné d'automobile et de 2 roues, je prend plaisir à partager ma passion à travers divers sites et blog auto. Sur BlogPneu.com, je vous fais découvrir les dernières nouveautés et conseils autour des pneumatiques. Vous pouvez me suivre sur Google +

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *